Agatha Christie | La Mystérieuse Affaire de Styles


Agatha Christie, La mystérieuse affaire de Styles

J’ai décidé de me remettre à lire Agatha Christie en participant à un challenge auquel je me suis inscrite il y a quelques temps.

J’ai beaucoup lu cet auteure durant mon adolescence et plusieurs de ses romans m’ont marquée ; mais je ne souviens pas de tous ceux que j’ai lus. C’est donc l’occasion de m’y plonger à nouveau. Malheureusement ces livres n’ont pas traversé le temps et n’ont pas survécu à mes divers déménagements. Je fréquentais aussi beaucoup plus les bibliothèques à ce moment-là. Il va donc falloir que j’en achète ^^.

Pour commencer ce défi, j’ai voulu commencer par le premier livre de la série consacrée à Hercule Poirot. Il s’agit de la première enquête menée par le binôme Poirot/Hastings.

Agatha Christie, La mystérieuse affaire de Styles

Le début

Le vif intérêt que suscita dans le public ce qu’on appela à l’époque, l'”Affaire de Styles”, est aujourd’hui quelque peu retombé. Cette histoire connut néanmoins un tel retentissement que mon ami Poirot et la famille Cavendish elle-même m’ont demandé d’en rédiger un compte rendu. Nous espérons ainsi mettre un terme aux rumeurs extravagantes qui continuent de circuler.

Je vais donc relater, sans m’étendre, les circonstances qui me valurent de m’y trouver mêlé.

L’histoire

Hastings, blessé durant la guerre, est rentré du front. Alors qu’il est en convalescence, il rencontre un ami de longue date John Cavendish. Ce dernier l’invite à séjourner dans sa propriété, où il fait la connaissance de son épouse et où il retrouve des personnes qui ne lui sont pas inconnues, comme la belle-mère de John, Emily Ingletorp. Celle-ci s’est remariée avec un homme beaucoup plus jeune qu’elle, Alfred Ingletorp. Tandis qu’Hastings passe un agréable séjour dans le Manoir de Styles, voici qu’Emily Ingletorp meurt soudainement. Les médecins concluent assez rapidement qu’il s’agit d’un empoisonnement. Mais qui est donc l’auteur du meurtre ? John Cavendish ? Son épouse ? Son frère ? La gouvernante ? Ou encore son mari ?

Mon avis

J’ai pris un réel plaisir à lire La mystérieuse affaire de Styles . J’ai aimé l’atmosphère, ce côté “So British, et puis le fait que cela se passe au début des années 20 me plaît beaucoup. J’ai encore aimé ce petit bonhomme qu’est Poirot, avec ses petites manies. Je ne sais pas si j’ai oublié cet aspect où s’il n’apparaît que dans ce roman, mais j’ai trouvé Hastings bien naïf. Il fait aussi, très souvent, preuve de scepticisme à l’égard de Poirot. Il pense en effet plusieurs fois détenir la clé du problème mais il se rend vite compte qu’il se trompe. Comme nous d’ailleurs, les lecteurs. J’ai eu en effet plusieurs fois quelques soupçons qui se sont avérés faux.

Agatha Christie a un style d’écriture si agréable à la lecture. Sa façon d’écrire nous transporte dans l’histoire, on se croirait aux côtés des personnages.

On ne peux qu’aimer ce petit livre qui se lit en deux temps, trois mouvements. Cela fait du bien parfois de lire des romans au style un peu moins soutenu. C’est très  agréable.

Ayant aussi été fan de la série avec David Suchet j’ai eu à plusieurs reprises son visage et celle d’Hastings qui ont gagné mon esprit. Même si ce genre de chose habituellement me déplaît, ici cela ne m’a pas gênée, du fait que je trouve cette série vraiment bien réalisée et que les acteurs jouent parfaitement leur rôle.

J’ai bien fait de m’inscrire à ce challenge ! Vivement le prochain Agatha Christie !

Qui est Agatha Christie ?

 


La Mystérieuse affaire de Styles, Agatha Christie, Editions du Masque, 1920, 253 pages. ISBN : 978-2-7024-3650-9.

Précédent Alain Damasio | La Horde du Contrevent [Club de Lecture #20]
Suivant F. Scott Fitzgerald | Gatsby

9 commentaires

  1. 28 septembre 2014
    Répondre

    Hello, Dans mon enfance j’en ai lu 9 d’affilée… au dernier j’ai compris l’intrigue tellement vite que j’ai arrêté.

    • 29 septembre 2014
      Répondre

      Je connais d’autres personnes que ça gêne aussi. Moi ça ne me gêne pas. Au contraire je suis plutôt fière de moi ^^

  2. 29 septembre 2014
    Répondre

    J’ai bien envie d’en relire, ça fait depuis l’adolescence que je n’en ai plus ouvert…

    • 4 octobre 2014
      Répondre

      Eh bien je ne peux que te conseiller de t’y remettre. Agatha Christie nous livre des lectures qui, même légères, sont fort agréables !

  3. 3 octobre 2014
    Répondre

    Pareil que toi, je l’ai beaucoup lu à l’adolescence et j’en relis régulièrement. Par contre, je n’aime pas du tout les nouvelles avec Marple.

    • 4 octobre 2014
      Répondre

      A dire vrai, je n’ai jamais lu un de ses livres mettant en scène Miss Marple. Peut-être devrais-en lire au moins un pour me faire une idée. Mais j’avoue que ce personnage m’attire moins.

  4. 3 octobre 2014
    Répondre

    En tant que fan absolue d’Agatha Christie, j’ai été contente de lire ta chronique ! Hin hin hin. Ce roman est un de mes préférés parmi les enquêtes d’Hercule Poirot, notamment parce que j’aime beaucoup les meurtres qui se déroulent à huis clos.

    Concernant la naïveté d’Hastings : c’est une des raisons pour lesquelles ce personnage m’agace parfois ! Il est très facile à berner mais, paradoxalement, il se croit toujours plus futé que Poirot. Tu devrais lire “Le Crime du Golf”, un roman où le côté naïf d’Hastings apparaît dans toute sa splendeur 😉

    • 4 octobre 2014
      Répondre

      J’avais déjà lu “Le crime du golf” quand j’étais ado. Mais je ne me rappelle pas bien de l’histoire. Et pour tout te dire, il fait partie des rares qui a traversé le temps et que j’ai toujours dans ma bibliothèque. J’ai prévu la relecture de ce roman 😉

  5. […] 1. La mystérieuse affaire de style […]

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *