Il y a une semaine le Club de lecture  s’est réuni autour d’un bon vin chaud. Cela tombait bien puisque ce jour là il tombait des cordes !

Pour ce troisième rendez-vous, Christine a eu un empêchement de dernière minute et n’a pas pu se joindre à nous.  Nous avons accueilli un nouveau membre dans notre club. Il s’agit de mon amie Sabine que j’ai rencontrée lorsque nous étions étudiantes en fac d’Histoire. Le club n’étant pas au complet et le temps pourri [dans le Sud dès qu’il pleut c’est un drame. On n’est pas habitués…] nous ont quelques peu perturbées, du coup Sabine ne s’est pas présentée, on rattrappera le coup au prochain rendez-vous.

Notre lecture commune était Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson.

Résumé du livre

Allan Karlsson habite une maison de retraite. Visiblement il ne s’y plaît pas. Lorsque l’histoire commence , c’est le jour de son 100ème anniversaire. On fait sa connaissance alors qu’il est en train de s’enfuir par la fenêtre de sa chambre, ses économies en poche.

Il se dirige vers la gare routière, achète son billet et s’assoit en attendant son bus. Durant cette attente, un jeune homme lui confie une grosse valise, le temps qu’il aille aux toilettes. Le bus d’Allan arrive. Il monte, sans oublier de prendre avec lui la fameuse valise… Le jeune qui était allé au toilettes est membre d’un gang. Il va bien évidemment vouloir récupérer “son colis”. Démarre alors une course poursuite. Nous voilà partis pour suivre la cavale d’Allan, entremêlée de flashbacks qui nous en apprend chaque fois un peu plus sur sa vie.

Les premiers paragraphes

On se dit qu’il aurait pu se décider avant et qu’il aurait dû au moins avoir le courage de prévenir son entourage de sa décision. Mais Allan Karlsson n’avait jamais été du genre à réfléchir longtemps avant d’agir.

L’idée avait dont à peine eu le temps de germer dans l’esprit du vieil homme qu’il avait déjà ouvert la fenêtre de sa chambre située au premier étage de la maison de retraite de Malmköping dans le Sôdermanland, et qu’il s’était retrouvé debout sur la plate-bande dans le jardin.

Un livre qu’on aime. Ou pas.

Nadine a beaucoup aimé ce livre. En particulier les flashbacks, car y sont retracés tous les grands moments importants de l’Histoire au travers des rencontres d’Allan avec les personnes ayant marqué le 20ème siècle : Franco, Truman, Staline, Mao… C’est une vision de l’histoire qu’elle a vraiment apprécié.

Christine m’a donné son avis par email. C’est elle qui avait proposé ce livre en lecture commune. Ce livre l’a beaucoup amusée, surtout les flashbacks.

Sabine n’a pas eu le temps de lire le livre en  entier, mais d’après ce qu’elle en a lu ça semblait bien lui plaire.

Fred et moi n’avons pas du tout accroché. Fred ne l’a d’ailleurs pas terminé, très vite lassée par les fameux retours en arrière. Elle et moi avons trouvé que l’histoire commençait bien pour finalement devenir très lourde à lire. Apparemment tout le monde trouve que c’est un livré truffé d’humour, ce n’est pas mon avis, même si j’ai parfois souri. Pourtant j’ai un humour décalé. J’ai lu plusieurs passages en diagonale, ce qui m’arrive assez rarement, mais je l’ai quand même terminé. Au final, il est vrai que  je n’ai pas aimé mais je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai détesté. J’aurais préféré que l’auteur s’attarde moins sur les 100 années de la vie d’Allan Karlsson. Allan déteste qu’on lui parle de politique et j’ai trouvé dans ce livre qu’on ne parle que de ça, certes au second degré, mais quand même trop pour moi.

Donc pas de chance pour moi : deux livres proposés dans le cadre du club, deux livres que je  n’ai pas aimés. Mes goûts sont visiblement vraiment décalés… Encore un roman que tout le monde aime sauf moi.

Lire la mini bio de l’auteur

Prochain rendez-vous du club…

Notre prochaine rencontre est prévue le 9 février. La lecture commune a été choisie par Nadine. Il s’agit du livre de  Madeleine Chapsal, Le foulard bleu.