Depuis toujours ma vie est semée d’embûches. Je sais ce que vous êtes en train de penser. Vous êtes en train de vous dire que c’est normal, que la vie c’est ça.

Mais ma vie à moi c’est : quand je dois arriver à faire quelque chose c’est toujours en passant par  des chemins parallèles. Quand j’entreprends une quelconque activité, même si tout semble se passer de façon “normale” eh bien non. Quand je suis sur le point de finaliser ce que je suis en train de faire, bam ! je me retrouve face à un obstacle. Pour atteindre mon but  je dois toujours m’y reprendre à deux fois. Je pourrais écrire un bouquin pour raconter toutes les anecdotes.

Pourquoi je vous raconte tout ça ?

Parce que figurez-vous qu’il m’en est arrivée une bien bonne la semaine passée.

Comme on le sait, j’ai repris la fac cette année. J’ai souvent des devoirs à rendre, des présentations à faire. Et justement, pour vendredi dernier je devais présenter oralement le prototype du prochain site web que je dois réaliser accompagné d’un “petit” Powerpoint. Jusque là tout va bien, puisque j’avais déjà commencé à bosser dessus. Mercredi après-midi je n’avais pas cours. J’allais pouvoir consacrer mon après-midi et ma soirée à travailler et finaliser ma petite présentation. Mais c’était sans compter la mésaventure qui allait m’arriver…

C’est à cause du thé

J’adore le thé. C’est pourquoi avant de me mettre au travail, je m’en suis préparé un… Puis j’ai commencé a fignoler mon prototype quand… #@!!&!!! je fais tomber mon mug plein de thé sur le clavier de mon laptop :s … Je suis un chat noir !

1/ Je me dis que l’ordi est foutu
2/ Je pense à mon prof de méthodo qui n’arrête pas de nous répéter de toujours rajouter 50% de temps à ce qu’on prévoit de faire (j’ai pensé à lui deux fois en l’espace d’un mois !)
3/ Je n’ai pas fait de sauvegarde intégrale de mon disque dur depuis un moment. Oui, je sais.

Heureusement mon informaticien de mari était là. Il a tranquillement pris la situation en main. On a éteint l’ordi, on a enlevé la batterie et on a mis à sécher le tout. (Juste pour vous faire une idée, quand on appuyait sur les touches du clavier ça faisait ploc ploc). Il m’a conseillé de ne pas le rallumer avant le lendemain. J’ai commencé mes prières, en espérant qu’il ne soit pas mort… On a attendu 24 heures.

Et là, va chercher le vieil ordi qui tourne sous Vista (autant vous dire que je m’engageais dans la guerre de Russie), installe les x mises à jour (ce qui dure une plombe), télécharge le logiciel pour faire les prototypes, cherche la raison pour laquelle il ne fonctionne pas sur cet ordi ; je n’ai trouvé la solution que trois heures plus tard (merci à Bill et sa fenêtre à deux balles).

Bref, j’ai perdu toute mon aprèm et je n’ai recommencé à bosser qu’à 19:00.

C’est l’histoire de ma vie.

Epilogue

J’ai eu de la chance, il n’est pas mort.

Toi qui me lit, va vite faire une sauvegarde de ton ordi.