Madeleine Chapsal, Le foulard bleuLe 9 février dernier le club s’est réuni pour la quatrième fois. Malheureusement Christine ne va plus venir plus pour le moment. J’espère qu’elle se joindra à nouveau à nous si elle le peut.

Nous avons accueilli un nouveau membre ! Il s’agit de Julie qui m’a contactée via le blog. Elle s’est intégrée au groupe en l’espace de quelques minutes et nous avons apprécié.

Pour cette nouvelle rencontre nous devions lire “Le foulard bleu” de Madeleine Chapsal, un livre proposé par Nadine.

 

En résumé…

C’est l’histoire de Rose. Mariée à Daniel, deux enfants, mère au foyer. Son mari part souvent en voyage d’affaires. Elle vie sa vie, la routine. On fait sa connaissance alors qu’elle est malade, alitée. Sa fille est près d’elle. Elle lui demande soudain d’aller chercher un foulard bleu. Ce dernier nous ramène plusieurs années auparavant. Elle a fait un jour la rencontre d’un homme alors qu’ils étaient en vacances dans le sud de la France. Un moment où quelque chose à transpercer leurs deux êtres, l’amour ? Le hasard fait qu’ils vivent tous deux à Paris. C’est encore par hasard qu’ils se rencontreront à nouveau. Une passion va naître entre eux. Mèneront-ils leur passion amoureuse jusqu’au bout ?

Les premiers paragraphes…

Si pâle. Avec l’ossature à fleur de peau, à croire que la chair s’est mise à fondre, à s’estomper. Sophie contemple avidement ce visage de sa mère qu’elle n’a jamais vu ainsi et qui n’est là, elle peut le redouter, que pour peu de temps. Avant de s’absenter à jamais.

Mais aucune force au monde ne peut garder près de nous l’être que nous aimons ni lui conserver l’aspect qui nous est cher…

L’envie la traverse de prendre une photo. Rose, même émaciée, est si belle, sa figure tranquille auréolée de ses fins cheveux blancs épars sur l’oreiller…

Nos avis…

Sabine l’a lu rapidement. Elle a un avis mitigé sur ce roman. Elle n’a pas vraiment aimé l’histoire mais plutôt le style utilisé par l’auteur dans la description des sentiments humains; elle a trouvé des phrases qui l’ont beaucoup touchée. C’est un livre plutôt à l’eau de rose.

Julie n’a pas très été passionnée par la lecture mais  a quand même pris du plaisir à le lire. C’est le premier livre d’amour qu’elle lisait. Elle l’a trouvé léger.

Frédérique a aimé, mais elle a quand même eu un avis fluctuant. Il y a des passages qu’elle a moins aimé. C’est une lecture qui selon elle fait du bien, quand on voit le monde dans lequel on vit.

Nadine avait lu le livre il y quelques années et l’avait adoré. Elle a pu ainsi comparer les lectures puisqu’elle l’a lu dans deux contextes différents.  Elle l’aime toujours autant.

Quant à moi, tout comme Julie, le livre ne m’a pas passionnée mais j’ai trouvé la lecture agréable. C’est une lecture qui fait du bien, comme le dit Frédérique. Lorsque je fermais le livre j’avais toujours envie de connaître la suite. Je ne pense pas cependant que lirai un autre livre de Madeleine Chapsal.

Nous avons toutes trouvé cependant que certains passages n’étaient pas vraiment crédibles, très peu réalistes.

Enfin, nous avons eu une vision différente de la fin de l’histoire, que je ne vous dévoilerai pas pour ne pas vous enlever le plaisir de la découvrir.

Notre prochain rendez-vous aura lieu le 16 mars. Cette fois-ci, c’était mon tour de choisir notre lecture commune. J’ai proposé “Une fille sans qualités” de Juli Zeh.