Middlesex – Jeffrey Eugenides


Jeffrey Eugenides - Middlesex

Jeffrey Eugenides - MiddlesexCe livre m’a été conseillé par des amis ; le genre d’amis en lesquels on peut avoir confiance quand ils vous conseillent un livre. Après l’avoir acheté, je dois avouer qu’il est resté pas mal de temps dans ma bibliothèque avant que je ne me décide à le lire. En effet, la quatrième de couverture ne me donnait pas trop envie de l’ouvrir. [On me répète souvent de ne pas lire la quatrième de couverture, je crois que dorénavant je vais suivre ce conseil].

Et pourtant ! Middlesex fait partie de ces livres qu’on regrette qu’il se termine. Quand on tourné la dernière page on en redemande encore ! Une fois commencé, impossible de le lâcher, il nous tient en haleine de la première à la dernière page !

L’histoire

Middlesex, c’est la vie de Cal et de sa famille. Quand on parle de Cal, entendez Calliope. Cal, cet homme d’une quarantaine d’année nous raconte comment ses grands-parents Grecs sont arrivés à Détroit aux Etats Unis et comment ils ont du s’adapter à leur nouvelle vie.

Arrive enfin le moment de sa naissance. Il commence alors à nous raconter sa vie de petite fille… oui vous lisez bien : “petite fille”. En effet Calliope est hermaphrodite, mais elle ne le sait pas encore. Elle va donc nous raconter comment, petit à petit, elle découvre cette particularité et comment elle va être amenée à choisir entre le sexe féminin et le sexe masculin. Elle (ou il) trouve alors des réponses à toutes ces choses qui faisaient d’elle une personne différente.

Cette particularité serait liée à une série de secrets qui touchent sa famille et qui nous sont révélés au fur et à mesure que nous tournons les pages du livre.

Un livre que l’on dévore !

667 pages, écrites dans un style fluide. Des sujets tragiques et tabous traités avec sensibilité mais aussi avec une pointe d’humour et d’ironie : l’immigration, l’identité sexuelle, les problèmes que l’on peut rencontrer à l’adolescence.

C’est un livre sur la différence. Il met le doigt sur une question importante ; en effet,  Cal a été élevé(e) comme une petite fille mais et a finalement opté pour le genre masculin…Alors que doit-on privilégier ?

Soyons tolérants et acceptons la différence des autres.

L’auteur

Jeffrey Eugenides est un romancier américain né à Détroit dans le Michigan. Il est aussi connu pour son célèbre livre Virgin suicide, que je n’ai pas encore lu ! Pour en savoir plus sur lui, rendez-vous sur Wikipedia et sur Fluctuat.net

Morceaux choisis

“J’ai eu deux naissances. D’abord comme petite fille, à Détroit, par une journée exceptionnellement claire du mois de janvier 1960, puis comme adolescent, au service des urgences d’un hôpital proche de Petoskey, Michigan, en août 1974…

J’ai été  la risée de mes camarades, le cobaye des médecins, l’objet des palpations des spécialistes et des recherches des chercheurs…”

 

Précédent Mes premiers pas sur la toile
Suivant De Mon Expérience Professionnelle : Du Meilleur au Pire

8 commentaires

  1. 26 septembre 2011
    Répondre

    Ah, that’s really a great book! I’m glad, you liked it as well : ) And like you, I was sorry, when I’d finished the book – but of course, you can always read it again.

  2. 29 octobre 2011
    Répondre

    J’ai adoré ce livre, que je prête à tour de bras à mes amis. J’attends avec impatience un autre roman du même auteur…

  3. 29 octobre 2011
    Répondre

    Bienvenue à toi Hélène et merci pour ton commentaire.
    As-tu lu “Virgin suicide” ? J’espère que nous n’allons pas attendre trop longtemps son prochain roman !

    (Je prête rarement mes livres, surtout ceux que j’ai aimés… J’ai toujours peur qu’on ne me les rende pas car ça m’est arrivé plus d’une fois !)

  4. […] – Eugenides (Jeffrey), Middlesex […]

  5. 13 septembre 2016
    Répondre

    Un des rares livres que j’ai relu 😉
    Un coup de coeur qui l’a été à la première lecture et qui le restera!

    • 7 novembre 2016
      Répondre

      Ton message était passé à la trappe :/
      Je le relirai aussi ce livre ! As-tu lu d’autres livres de lui ? J’ai essayé de lire Virgin Suicides, je n’ai pas du tout accroché !

  6. J’ai commencé et puis abandonné “Le roman du mariage”! Mais j’y retournerai un jour.;-)

    • 8 novembre 2016
      Répondre

      A croire qu’il n’a écrit de bien que Middlesex 🙂
      J’avais l’intention d’essayer Le roman du mariage, du coup j’hésite. Je vais attendre de réduire un peu ma PAL avant de me lancer 🙂

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *