Le club s’est réuni cette semaine autour du premier roman d’A.S.A Harrisson. Ce livre nous avait été proposé par Frédérique.  Vous allez voir que les avis par rapport à ce roman sont surprenants !

lafemmedunhomme

Les premières phrases

Septembre est arrivé. Jodi Brett prépare le dîner. De la cuisine américaine de l’appartement, elle a une vue dégagée à travers le salon, jusqu’aux fenêtres orientées à l’est et, au-delà, vers une étendue d’eau et de ciel, que la lumière du soir mêle en un bleu uniforme. L’horizon, ligne fine aux nuances plus sombres, semble tout proche, on pourrait presque l’effleurer. Elle apprécie cet arc qui se dessine, il lui donne l’impression d’être entourée. Ce sentiment de protection que lui confère son nid perché au vingt-sixième étage est ce qu’elle aime par-dessus tout.

Résumé

Jodi vit avec Todd depuis une vingtaine d’années. Chaque soir elle attend celui qui partage sa vie, lui prépare son dîner. Elle est une femme d’intérieur parfaite. Lui, conscient de ses qualités, aime sa compagne, pourtant il l’a trompe très souvent. En ce moment il vit une aventure avec une toute jeune fille, étudiante en Histoire de l’Art, qui n’est autre que la fille de son meilleur ami. Les jours passent sans encombre pour  ces vies de couples. Mais les choses vont mal tourner. Leurs vies à tous vont basculer. Todd va quitter Jodi. Jodi ne va pas se laisser faire.

Nos avis

Frédérique avait choisi ce roman car elle avait été attirée par le titre en anglais, “A silent wife”. Elle a été déçue par la lecture de ce livre, mais elle l’a tout de même lu avec plaisir. Pour elle c’est une critique de la vie américaine et cette lecture ne lui a rien apporté.

A la surprise générale, Christine l’a adoré. Elle a rarement lu quelque chose d’aussi vrai dans l’histoire de couple. Elle a, elle-même, la même manière de voir la vie à deux. Tout au long de la lecture, beaucoup de phrases ont retenu son attention.

Catherine n’a pas réussi à le lire, rebutée par le côté trop américain. Il l’a même angoissée.

Concernant Alain, cela lui a pris beaucoup de temps avant qu’il ne se mette à le lire. Lui aussi a éprouvé une certaine angoisse en le lisant, probablement parce que ce roman lui a remémoré un peu de son vécu. Il a trouvé que Todd n’est pas maître de sa vie et que finalement c’est le cas de tous les hommes vivant en couple. Pour lui, les femmes dirigent leurs vies. Finalement, c’est une histoire plutôt banale. Ce livre lui  a à la fois plu et en même temps ne l’a pas marqué plus que ça.

Florence s’est profondément ennuyée. C’est un livre qui se lit, sans plus. Elle a été plutôt agacée par le personnage de Jodi. Elle a trouvé long les passages relatant ses séances de psychothérapie.

Julie l’a aussi beaucoup aimé. Elle s’est interrogée sur sa vie de couple et cela lui a fait un peu peur. Elle a éprouvé beaucoup de plaisir à le lire et n’a pas trouvé qu’il était “trop américain”. Elle a aussi trouvé que le titre original est bien trouvé.

Nadine est surprise par le fait que nous ayons tous focalisé sur Jodi, alors que l’histoire entre Todd et la fille de son meilleur ami lui paraît choquante ! Une fille qu’il connaît depuis sa naissance, qu’il a vue grandir. Elle a eu du mal à rentrer dans l’histoire au début du livre, mais c’est finalement un livre qui lui a bien plu.

Personnellement j’ai été agacée dès le début de la lecture. J’ai trouvé qu’il était facile d’écrire un livre tel que celui-ci. Je l’ai trouvé bourré de clichés : Todd vie une aventure avec une “étudiante en histoire de l’art”, une jeune fille de 20 ans sa cadette, ils partent en week end dans un hôtel avec “un chef Français”. Pour moi c’est une histoire banale, du déjà vu. Un bon scénario de téléfilm que l’on pourrait diffuser en début d’après-midi sur M6… J’ai fini par le lire en diagonale, j’avais envie de passer à autre chose. J’ai attaché plus d’importance au côté “thriller” que “psychologique”, du coup je m’attendais à beaucoup plus de suspense.

Au final quatre membres du club l’ont aimé, voire beaucoup apprécié. Nous étions trois à ne pas l’avoir aimé et une personne qui ne l’a pas lu. Il faut noter cependant que Florence pense peut-être le relire un jour suite à notre débat. Nous avons été surpris par le fait que Christine et Julie l’aient aimé!

L’auteure

A.S.A Harrisson était une auteure d’origine canadienne. La femme d’un homme est son premier thriller. Auparavant elle a écrit des essais. Elle décède alors qu’elle était en pleine rédaction de son deuxième thriller.