Je suis un peu en retard dans mes publications. La lecture de ce livre de Philip Roth date un peu car cela fait déjà quelques semaines que mon cercle littéraire s’est réuni pour en parler. Si je pouvais passer ma vie à bloguer ! Mais voilà, j’ai aussi un métier et des actions dans lesquelles je suis engagées 🙂

J’entends parler de Philippe Roth depuis des lustres. Et encore une fois, cet auteur est nouveau pour moi. Il y a tellement d’écrivains que je n’ai pas encore lus… Mais ce n’est pas si grave non ? L’essentiel c’est de lire !

Indignation Philippe Roth

Le début

Deux mois et demi environ après que les divisions bien entraînées de la Corée du Nord, armées pour les Soviétiques et les communistes chinois, eurent traversé le 38ème parallèle et pénétré en Corée du Sud le 25 juin 1950, et qu’eut débuté le calvaire de la guerre de Corée, je devins étudiant à Robert Treat, un petit collège universitaire du centre de Newark, qui portait le nom du fondateur de la ville au XVIIème siècle. J’étais le premier  membre de notre famille à faire des études supérieures.

L’histoire

Marcus Messner est le fils d’un boucher kasher. Durant son adolescence, il apporte son aide à la boucherie. A côté de cela le jeune homme est studieux. Il n’aspire qu’à une chose : entreprendre des études universitaires. Il s’inscrit donc dans une université proche de chez lui. Mais son père fait peser sur lui une certaine paranoïa qui le perturbe au plus haut point dans le bon déroulement de ses études. En effet son père le surveille dans ses allées et venues, croyant qu’il vit une vie de débauche. C’est pourquoi Marcus décide de s’inscrire dans une université loin de chez lui. Mais là encore, il va devoir faire face à de nouvelles embûches.

Nos avis

Pour Jérôme se livre se lit comme si c’était des souvenirs. L’univers américain lui a  fait pensé au roman de Joël Dicker, que nous avons lu il y a quelques temps. Philippe Roth nous donne un bon reflet des années 1950. Il nous permet de pénétrer dans l’état d’esprit dans une époque très différente de la nôtre. Il a aimé ce livre et l’a trouvé bien écrit. Il a été surpris que ce garçon droit dans ses bottes se fasse dépasser par les événements.

Florence avait un à priori par rapport à l’auteur, car elle a lu La tache qu’elle n’a pas du tout aimé. Celui-ci n’est pas un coup de cœur, mais elle l’a tout de même aimé, en particulier le style. Il manque cependant un petit quelque chose, pour qu’elle puisse dire qu’elle l’a vraiment aimé.

En ce qui me concerne, j’ai beaucoup aimé ce livre : l’histoire, le style. En règle générale, j’aime la littérature américaine. Celui-ci n’est pas un coup de cœur, mais quand même, je l’ai apprécié et il m’a marquée. Philippe Roth, comme l’a dit Jérôme dresse ici une vision de la société américaine des années 50, il nous fait entrer dans la peau de ce jeune américain qui fait tout pour échapper à la guerre de Corée et dont le destin va finir par tourner à cause d’une simple bêtise.

La fin du livre est surprenante.

Ce livre a plu à la plupart d’entre nous.

Qui est Philip Roth ?


Indignation, Philippe Roth, Folio, 2008, 240 p. ISBN: 978-2070446452